IMPRIMER CETTE PAGE

Mise à jour le 22/01/2015 à 10:56


La Fondation pour l’Enseignement, fondation d’utilité publique, identifie des synergies entre écoles et entreprises pour contribuer à améliorer l’équité et la qualité de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles. Plus d’explications :

Fiche d’identité

Priorités de la fondation pour l’enseignement

Des projets concrets

Mémorandum : messages communs des réseaux (écoles et entreprises)

Site Internet et e-bulletin

 

Fiche d'identité

La Fondation pour l’Enseignement est un point de rencontre privilégié entre l’école et l’entreprise. Elle vise à contribuer significativement à améliorer la qualité de l’enseignement au travers de projets originaux, concrets et pragmatiques avec les acteurs de terrain (pouvoirs organisateurs, direction d’écoles, enseignants, élèves) et par la production d’analyses et de propositions concrètes, résultant du dialogue entre les fédérations des pouvoirs organisateurs des écoles et les entreprises. En faisant tomber les stéréotypes, dans un dialogue permanent, la Fondation diffuse les bonnes pratiques à l’intérieur des réseaux, en vue de générer des approches plus efficaces, à grande échelle. La Fondation valorise aussi les élèves et leur insertion dans la vie professionnelle, en particulier dans l’enseignement qualifiant.

A cette fin, la Fondation pour l’Enseignement rassemble des acteurs de terrain de tout premier plan autour de thèmes et de messages communs à l’école et à l’entreprise. Ainsi, la Fondation réunit dans son Conseil d’Administration tous les représentants des organisations en charge de la gestion du système éducatif (les fédérations de pouvoirs organisateurs : 

  • l’Enseignement organisé par la Communauté française, 
  • le Conseil de l’Enseignement des Communes et des Provinces - CECP, 
  • le Conseil des Pouvoirs Organisateurs de l’Enseignement officiel neutre subventionné – CPEONS, 
  • la Fédération des Etablissements libres subventionnés indépendants – FELSI,
  • le Secrétariat général de l’Enseignement catholique - SEGEC)
  • et les fédérations d’entreprises bruxelloises et wallonnes (BECI et UWE),
  • aux côtés d’administrateurs indépendants
  • et de l’Ecole de Perfectionnement en Management (EPM)

Les membres du Conseil d'Administration ont défini les priorités de la Fondation pour l'Enseignement:

  • Valorisation de l’enseignement qualifiant, entre autres via les stages en entreprise (élèves et enseignants) et promotion de l’enseignement en alternance ;
  • Connaissance de l’entreprise et orientation des élèves ;
  • Responsabilité sociétale des entreprises vis-à-vis de l’enseignement sous diverses formes, notamment par le partage de savoir-faire ;
  • Soutien des initiatives visant à promouvoir l’apprentissage des langues ;
  • Participation à l’amélioration de la qualité de l’enseignement par la production d’analyses et la formulation de propositions

La Fondation pour l’Enseignement développe des projets pilotes réunissant les partenaires des écoles et des entreprises autour de projets concrets et mesurables, avec le soutien des fédérations sectorielles. Le but poursuivi est bien systémique : en mesurant de manière objective des résultats de ses projets pilotes, la Fondation pour l’Enseignement souhaite tirer des conclusions et des recommandations destinées aux autorités, ainsi qu’aux responsables des écoles et des entreprises, afin que les bonnes pratiques identifiées soient intégrées à plus grande échelle directement par les acteurs du terrain, dans les politiques et les programmes.

Outre ses projets, la Fondation génère des propositions et des prises de positions communes à ses membres. La Fondation met aussi en évidence des initiatives de progrès qui ont été préalablement identifiées sur base de critères objectifs et discutés avec des membres de son CA.

 

Des projets concrets

En plus d'un lieu d'échange des bonnes pratiques, la Fondation met en œuvre des projets sur le terrain avec les acteurs de l'école et des entreprises. Son objectif : montrer au travers de projets pilotes que l'application de bonnes pratiques livre les résultats attendus, puis diffuser et amplifier celles-ci dans les réseaux, visant ainsi à terme un effet systémique...

À ce jour, trois chantiers principaux sont ouverts et donneront lieu à des projets concrets et mesurables :

  • des formations continues pour les enseignants/chefs d'atelier en entreprises/formateurs des CEFA : des enseignants et chefs d’ateliers sont invités à participer sur base volontaire à des formations/stages d’observation, puis d’immersion dans les entreprises. Objectif ? Vérifier l’adéquation des techniques enseignées avec les outils mis en œuvre dans l’entreprise en participant à la maintenance, mieux comprendre les processus « transversaux » dans l’entreprise (sécurité, prévention, gestion des stocks, processus de gestion de la qualité, etc.), mais aussi la vie en entreprise (attitudes & comportements) et l'esprit d’entreprendre. Les formations veilleront à fournir des outils concrets permettant aux pédagogues de transposer les acquis auprès des élèves à l’école… 
  • un support aux directions, pouvoirs organisateurs, conseils de participation par un renfort de compétences et formations des entreprises :  Les chantiers diffèrent suivant les réseaux, afin de répondre au mieux aux besoins rencontrés, qui varient d’une situation à l'autre : identifier les "bonnes pratiques" en vigueur dans les pouvoirs organisateurs qui fonctionnent déjà très bien, afin d’en tirer des enseignements, faciliter l’apport de compétences externes dans les Conseils d’Administration ou de Participation des écoles, améliorer la gouvernance ou encore aider dans l’élaboration des cahiers des charges, … autant de pistes en cours d’exploration.
  •  mise en exergue  et amplification des initiatives de progrès  : quantité d’initiatives de progrès existantes concernant « l’esprit d’entreprendre » et « l’information positive » sur les métiers méritent d’être mises régulièrement à l’honneur. La Fondation pour l’Enseignement ambitionne de créer ainsi davantage de synergies et de faciliter l’accès à ces initiatives, afin qu’un maximum d’écoles puissent en bénéficier.

Au travers de son site Internet et de sa newsletter (http://www.fondation-enseignement.be/bulletins-dinformations), vous pouvez être régulièrement tenus informés de l'évolution de ces projets.

 

Mémorandum 2014 : les messages communs des réseaux (écoles et entreprises)

En mai 2014, la Fondation pour l’Enseignement remettait aux autorités son mémorandum intitulé : « Réussir, en travaillant tous ensemble sur le terrain – Réflexions et propositions pour améliorer l’équité et la qualité de l’enseignement obligatoire en Fédération Wallonie-Bruxelles ». 

Pour la toute première fois, une large coalition(1) rassemblant les cinq organismes de représentation et de coordination des Pouvoirs organisateurs de l’enseignement subventionné, de l’enseignement organisé par la FWB et les Fédérations d’entreprises bruxelloise (BECI) et wallonne (UWE) formulaient d’une seule voix des propositions communes, concrètes et cohérentes, sur les grandes priorités en matière d’enseignement obligatoire en FWB, outre les propositions émises par chacune de ces organisations, selon leur spécificité.

Les priorités ont été largement commentées ces derniers mois : l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles peine à atteindre le niveau escompté de qualité et à répondre aux attentes en matière d’équité, ainsi qu’à répondre aux défis de la croissance démographique (notamment à Bruxelles). Plusieurs indicateurs en attestent : les scores PISA, une désaffection pour les matières scientifiques et certaines filières qualifiantes, le niveau insuffisant d’une partie des élèves à la certification, les taux de redoublement et de décrochage scolaire, etc.

Olivier Remels, Secrétaire général de la Fondation :"Les propositions reprises dans le mémorandum de la Fondation pour l’Enseignement visent à améliorer cette situation, en renfort des initiatives existantes. Pour cela, les propositions de la Fondation s’appuient sur les forces vives de l’enseignement et de l’entreprise pour travailler tous ensemble à la réalisation d’objectifs communs, en appliquant les bonnes pratiques directement au sein des différents réseaux, dans chaque établissement scolaire. L’école n’est pas un bloc monolithique et nécessite de mettre en œuvre des stratégies différenciées, adaptées aux différentes réalités rencontrées sur le terrain. Le renforcement mutuel entre tous les acteurs – dans les écoles, entre les écoles, entre écoles et entreprises – au travers d’échanges de compétences et d’expériences, est au cœur de ces propositions communes. Ces bonnes pratiques ont d’ailleurs déjà fait leurs preuves dans de nombreux établissements en Fédération Wallonie-Bruxelles et dans les systèmes d’enseignement à l’étranger qui ont réussi à progresser de manière significative ces dernières années. Les pistes reprises dans ce Mémorandum partent notamment d’une étude détaillée réalisée par le consultant Mc Kinsey, et sont le fruit du travail commun des responsables des réseaux d’enseignement et des fédérations d’entreprises en Fédération Wallonie Bruxelles. Ces « leviers du changement » ont déjà été largement diffusés ces dernières années auprès de plusieurs milliers d’enseignants, de directions et autres protagonistes du système scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles. » Aussi, la Fondation encourage à travailler rapidement à leur concrétisation et/ou leur amplification sur le terrain, en prolongement des initiatives positives ayant déjà été prises en ce sens, dès le début de la prochaine législature. 

La Fondation pour l’Enseignement constate de nombreuses convergences avec nombre d’orientations avancées dans la Déclaration de Politique Communautaire 2014, telles que présentées au mois de juillet 2014.

Consulter le mémorandum de la Fondation pour l'Enseignement

 

  1. Cette coalition représente pas moins de 130.000 personnes qui encadrent près de 900.000 élèves et des dizaines de milliers d’entreprises qui occupent plusieurs centaines de milliers de travailleurs.

Site Internet et  e-bulletin

Le site Internet de la Fondation pour l’Enseignement (FPE) est en ligne. Son objectif : informer régulièrement – entre autres grâce à son bulletin d’informations également présent sur le site Internet (http://www.fondation-enseignement.be/bulletins-dinformations) – sur ses projets et les initiatives de progrès. Réflexions et propositions y seront aussi accessibles, entre autres son Mémorandum, tel que remis aux responsables politiques en mai 2014. Les partenaires réunis au sein de la Fondation relayeront aussi ces informations via leurs sites Internet et newsletters respectives… Aussi, vous retrouverez régulièrement un lien vers ce site dans notre newsletter d’informations.

L’objectif de la FPE est de créer des liens entre tous les acteurs du changement qui travaillent pour améliorer qualité et équité de notre enseignement en Fédération Wallonie Bruxelles. Le Site Internet et le bulletin d’informations de la FPE contribuent à cet objectif. Tous les partenaires – autorités, réseaux d’enseignement, écoles, entreprises et associations – y trouveront quantité d’informations et d’actualités sur les projets de la Fondation pour l’Enseignement, les événements auxquels participent la FPE, mais aussi des actualités concernant d’autres initiatives de progrès proches des préoccupations de la FPE. Le bulletin d’informations sera envoyé par e-mail, entre autres via les fédérations de pouvoirs organisateurs de l’enseignement et des entreprises, mais sera aussi accessible directement en s’inscrivant ici.  


Actualités