IMPRIMER CETTE PAGE

Mise à jour le 02/06/2016 à 15:35

Consortium WBE : Éléments remarquables observés sur le terrain


Trois équipes de huit enseignants, professeurs et chefs d'établissement, se sont rendus dans trois pays pendant une semaine pour s'informer sur le système scolaire et sur les bonnes pratiques de remédiation. Des éléments remarquables ont été notés par chaque équipe.

Aux Pays-Bas, l'enjeu le plus important est d’essayer d’accrocher les élèves qui ne viennent plus à l’école. Par ailleurs  chaque professeur est tenu de pratiquer la remédiation immédiate dans sa classe et des devoirs supplémentaires plus ciblés sont donnés aux élèves qui ont éprouvé des difficultés au cours de la leçon. Plus de détails sur les éléments remarquables observés aux Pays-Bas.

En Angleterre, il n'y a pas de législation spécifique au redoublement et il est pratiqué assez rarement. Le passage de classe n'est pas automatique mais il est évité autant que faire se peut. Les classes sont souvent composées d'élèves du même groupe d'âge mais de niveaux de performance différents. Il existe un pool de professeurs volants pour remplacer les absents, et comme ils sont payés par l'école, cela incite les titulaires à être moins absents. Plus de détails sur les éléments remarquables observés en Angleterre.

En Italie, il n'existe pas d'enseignement spécialisé semblable à ce que nous connaissons en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les élèves handicapés fréquentent les mêmes cours que les autres élèves, tout en bénéficiant d'un accompagnement dont la durée varie en fonction du handicap.

Chaque élève a un plan d'enseignement individuel qui est guidé par la notion d'objectif minimum (objectif réalisable par l'enfant) à atteindre. Ce n'est pas tant la quantité de matière qui compte mais la progression de l'élève, son cheminement pour arriver à atteindre l'objectif fixé. Plus de détails sur l'Italie. Plus de détails sur les éléments remarquables observés en Italie.